Si les Huiles Essentielles (HE) sont entrées timidement dans certains hôpitaux et CHU, de grands cuisiniers étoilés avouent ne plus pouvoir se passer d’elles pour des recettes salées ou sucrées !

Voici 3 propositions simples à réaliser avec les Huiles Essentielles de Gingembre et d’Orange douce. Incorporer des HE dans ses recettes, c’est faire de l’aromathérapie culinaire sans le savoir !

Saveurs incomparables, nouveauté, originalité s’ajoutent aux bienfaits des HE : un excellent moyen de prendre soin de sa santé tout en se faisant plaisir….

Les HE sont si riches en arômes qu’elles permettent de réduire (ou d’éviter) le sel, le sucre et les arômes artificiels. Pratiques : elles remplacent les plantes fraîches qu’on ne trouve plus en hiver, ou les épices que l’on n’a pas sous la main. Economiques : quelques gouttes suffisent ! A titre indicatif, 1 à 4 gouttes d’HE pour 125 ml, mais cela dépend de la puissance aromatique de l’HE et de votre goût. Il est préférable que l’HE soit mélangée à un ingrédient qui contienne un corps gras (huile végétal, lait, œufs, chocolat…..)

Pourquoi ai-je choisi les HE de Gingembre et d’Orange douce ?

Les pâtisseries et certains plats de Noël font appel à l’orange, au gingembre, au girofle et à la cannelle. Un mélange traditionnellement proposé en diffusion car il évoque immédiatement le pain d’épices, réalisé avec ces mêmes épices.

Par voie interne, les propriétés antalgique et anti-inflammatoire l’HE de Gingembre pourront soulager des douleurs musculaires et articulaires. Elle est digestive, carminative (elle facilite l’expulsion des gaz), c’est un excellent tonique et aphrodisiaque. Elle est aussi indiquée pour la toux et la bronchite.

En résumé, l’HE de Gingembre est un régulateur : digestif (stomachique, antispasmodique), respiratoire ( expectorant, bronchite catarrhale, asthme), cardiaque (spasmes d’origine digestive).

L’essence d’Orange douce est calmante et digestive. On peu l’employer par voie interne, dans du miel, ou par voie cutanée, en friction sur le plexus solaire. Attention, comme toutes les essences d’agrumes, elle est photosensible. En diffusion, elle aseptise l’air (comme l’essence de Citron). Elle évoque le monde de l’enfance, mais diffusée seule et de manière ininterrompue, elle risque de lasser. En diffusion elle se marie très bien avec les autres citrus, à la lavande, au néroli, au petit-grain, aux HE épicées comme la girofle, la cannelle, la muscade, aux HE boisées….

Laissez parler votre imagination ….

…..et votre gourmandise, avec ces 3 idées de recettes :

 

Vinaigre à l’HE de Gingembre

Ajoutez 2 gouttes d’HE de Gingembre dans 250 ml de vinaigre de votre choix. Ce mélange apportera une saveur orientale aux plats de poissons ou de viandes blanches et ajoutera une note originale aux salades de pâtes ou aux omelettes aux champignons.

 

Salade de crevettes au pamplemousse et aux HE de Citron et de Gingembre

2 pamplemousses, maïs (ou surimi, avocat ou autre ingrédient selon votre humeur! ), 200g de crevettes décortiquées, mayonnaise ou vinaigrette légère, persil ou aneth, HE de Citron et de Gingembre.

Pelez à vif les pamplemousses, détachez les quartiers avec la lame d’un couteau. Dans un saladier mélangez la chair des pamplemousses, les crevettes et le maïs (ou surimi, avocat ou tout autre ingrédient qu’il vous plaira !). Remplissez des coupelles avec la préparation. Dans un bol, mélangez la mayonnaise à 2 gouttes d’HE de Citron et 1 gouttes d’HE de Gingembre. Ou bien faites une vinaigrette avec le vinaigre aromatisé à l’HE de Gingembre à laquelle vous ajoutez 2 gouttes d’HE de Citron. Disposez la mayonnaise ou la vinaigrette sur la préparation, décorez avec des brin de persil ou de l’aneth. Servez frais.

 

Mousse au chocolat à HE de Gingembre et à l’essence d’Orange douce

Suivez votre recette habituelle de mousse au chocolat et lorsque vous incorporez les jaunes d’oeufs au chocolat fondu, ajoutez 2 gouttes d’essence d’Orange douce et 1 goutte d’HE de Gingembre.

 

Belles Fêtes de fin d’année à vous et à bientôt pour un autre rendez vous au Centre Elise-Ma mi février ! 

Aromatiquement vôtre,

Isabelle