Le Grand Geste | Respiration complète en position debout

17 octobre 17

Voici comment ré apprendre à respirer avec une pratique appelée le Grand Geste : Les jambes très écartées, expirer en portant les bras croisés devant le buste. Le menton tombe vers la poitrine. Le ventre se rentre. L’expiration est profonde. Rester un temps en vide de souffle. Puis, décroiser les bras et les tendre de chaque côté de la tête en inspirant et en levant le menton. Etirer tout le corps, des pieds jusqu’au sommet de la tête. Expirer en fléchissant le buste au niveau du bassin, le dos plat. Les bras se croisent dès le départ à la hauteur des poignets. Ils se croisent de plus en plus à mesure que le buste s’incline pour terminer, croisés au maximum, chaque main sur la cheville opposée. Le ventre est rentré, le cou décontracté, la tête naturellement fléchie. L’expiration est profonde. Utiliser le vide de souffle pour décontracter tout le dos en maintenant les jambes tendues. Inspirer en redressant le buste tandis que les mains frôlent les jambes en remontant à l’extérieur de chacune d’elle jusqu’à la taille : la main gauche sur la jambe droite et la main droite sur la jambe gauche. A partir de la taille les bras se décroisent pour se recroiser en arrière, en mettant au mieux la main gauche sur la fesse droite et la main droite sur la fesse gauche. Continuer à inspirer en levant le menton tout en étirant le cou. L’inspiration est complète. Durant le temps de suspension poumons pleins, les bras croisés dans le dos se décroisent et se tendent de chaque côté de la tête. Observer si l’inspiration se prolonge. Recommencer le mouvement en fléchissant le buste sur l’expiration. Ce grand geste bien exécuté étire la colonne vertébrale en soulageant les disques vertébraux. Il développe la cage thoracique dans tous les sens, améliorant ainsi la capacité respiratoire.